Séances scolaires à Filmer à Tout Prix 2015.

9 et 10 novembre à 9h30 au cinéma Aventure

SMALA Cinéma propose les 9 et 10 novembre 2015 à 9h30 au cinéma Aventure, dans le cadre du Festival Filmer à tout prix, deux séances scolaires d'analyse de films documentaires.

- Lundi 9 novembre: (cycle primaire)

« Arbres » de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil (Bel - 2001 - 50'), la séance sera suivie d'une animation qui s'adresse aux élèves de la quatrième à la sixième primaire.

Arbres est une histoire de l'Arbre et des arbres. Il commence par les origines puis voyage à travers le monde des arbres et les arbres du monde. Le film raconte les grandes différences et les petites similitudes entre l'Arbre et l'Homme avec l'idée prégnante que l'arbre est au règne végétal ce que l'homme est au règne animal. « Arbres » est un parcours dans une autre échelle de l'espace et du temps où l'on rencontre des arbres qui communiquent, des arbres qui marchent, des arbres timides ou des arbres fous...

- Mardi 10 novembre : (cycle secondaire)

« Kosmos » de Ruben Desiere (Bel - 2014 - 61')  - A destination des élèves de quatrième à la sixième secondaire.

Kosmos se déroule dans le couvent du Gesù à Bruxelles, où environ 250 personnes, dont de nombreuses familles Roms d'origine slovaque, se sont réfugiées jusqu'en novembre 2013. Ruben Desiere y tournait un film, basé sur le roman Cosmos de l'écrivain polonais Witold Gombrowicz, avec la participation d'une partie des occupants.

RESERVATION INDISPENSABLE : deborah@cinedit.be - 02/ 511 65 15

__________________________________________________________________________________________________

SMALA Cinéma défend une éducation à l'image qui passe par l'éducation au cinéma.

Il nous semble incontournable de poser comme base à l'analyse, la démarche cinématographique et plus spécifiquement, dans le cadre de Filmer à tout prix, celle du documentaire.

Les élèves sont de grands consommateurs d'images. Internet et l'ensemble des nouvelles technologies les poussent également à en produire eux-mêmes avec leurs smartphones et autres appareils numériques... Cependant ils n'ont guère l'occasion de réfléchir à ce qu'est une image, à ce qu'elle implique autant du côté de celui qui la fait que de celui qui la reçoit.

Les jeunes n'ont pas toujours conscience du fait que le documentaire est un genre cinématographique qui traite de la réalité, à travers le regard et l'imaginaire d'un réalisateur.

Ces séances ont donc pour objectif de les amener à lire un film comme une intention, comme une expression subjective adressée à leur propre subjectivité.

Apprendre à voir et à entendre pour induire des réflexes de distanciation, pour permettre de déclencher un processus d'analyse de l'écriture cinématographique, qui fait dialoguer sons et images.

Au delà du sujet, il nous semble indispensable d'analyser la forme ; la manière dont le sujet est abordé : Que me dit-on ? Comment me le dit-on ? Quel est le rapport du cinéaste avec ce qu'il filme ? Quelle place me donne-t-on ? D'où je regarde le film, comment je me positionne face à ce qui m'est raconté... ; ainsi que d'interroger le contexte de réalisation aussi bien historique, social, économique, ...

Nous désirons développer un goût, une curiosité, un plaisir à regarder des films pour leur forme et leur choix de construction formelle, tout autant que pour les émotions que ceux-ci pourront procurer aux élèves.

Par ailleurs, ces séances permettront d'aborder l'équivoque qui existe de plus en plus aujourd'hui entre l'image de fiction et l'image documentaire. Comment, dès que l'on filme, la réalité est transformée.

Le documentaire a un rôle à jouer dans la construction d'une perception personnelle sur le monde, dans la construction d'un regard libre et critique.

Nous sommes convaincus que ces références serviront de base pour regarder, analyser plus largement d'autres sortes d'images.{*}

L'équipe du SMALA cinéma (ex-Cinéma Arenberg)